Skip to content

S

S comme…

Saba : anc. royaume de l’Arabie du S.-O. (dans l’actuel Yémen). Au VIIIe s. av. J.-C., les textes assyriens mentionnent le tribut que ses chefs versent à l’Assyrie. Ce royaume se maintint ensuite jusqu’à la conquête persane du VIe s. apr. J.-C., puis s’intégra à l’Islam. Ma’rib et Zufar furent ses capitales successives. ­ La reine de Saba, dont parle la Bible (I Rois, 10) et que le Coran nomme Balkis, aurait été souveraine de cet État (Xe s. av. J.-C.).

Sabbat : ou shabbat, journée de repos que la loi de Moïse prescrit aux juifs le samedi, septième jour de la semaine, consacré au culte, à la prière, à l’étude de la Torah. Les interdictions multiples (ne pas travailler, ne pas toucher au feu ni à l’électricité, etc.) commencent le vendredi, au crépuscule, et cessent le samedi, au crépuscule.

Saint Augustin : Né dans le municipe de Thagaste (actuelle Souk-Ahras, Algérie) le 13 novembre 354 et mort le 28 août 430 à Hippone (actuelle Annaba, Algérie), était un philosophe et théologien chrétien de l’Antiquité tardive, évêque d’Hippone, et un écrivain latin romano-africain, né d’un père romano-africain (africain romanisé) citoyen romain et d’une mère berbère non romanisée, sainte Monique. Il est l’un des quatre Pères de l’Église latine (avec saint Ambroise, saint Jérôme et Grégoire Ier) et l’un des 33 docteurs de l’Église. Les catholiques le fêtent le 28 août, anniversaire de sa mort, alors que les orthodoxes le fêtent le 15 juin. Son tombeau se trouve à Pavie. Après saint Paul, il est considéré comme le personnage le plus important dans l’établissement et le développement du christianisme occidental. Il a été également le penseur le plus lu au Moyen Âge. Augustin est le seul père de l’Église dont les œuvres et la doctrine aient donné naissance à un système de pensée : l’augustinisme. Son influence est marquée depuis le Haut Moyen Âge jusqu’à la plupart des théologiens chrétiens contemporains… Elle a influencé toute l’histoire de l’Église médiévale, puis alimenté les débats lors de la Réforme protestante, puis encore le jansénisme. Les débats suscités par l’interprétation de l’augustinisme ont contribué aux conceptions modernes de la liberté et de la nature humaine.

Saint-Laurent : L’un des plus grands arrondissements de la ville de Montréal. La population de l’arrondissement en 2008 était de 86 835 habitants. Il est nommé en l’honneur de Laurent de Rome. L’arrondissement Saint-Laurent est situé au nord de l’île de Montréal. Il est entouré au nord du quartier Cartierville, au sud de Ville Mont-Royal et à l’ouest par la ville de Dorval ainsi que l’arrondissement Lachine.

Saint-Pierre-et-Miquelon : Archipel français situé dans l’Océan Atlantique nord, à 25 km au sud de l’île de Terre-Neuve au Canada. Ancien département d’outre-mer puis collectivité territoriale à statut particulier, c’est aujourd’hui une collectivité d’outre-mer. L’archipel est composé de trois îles principales : Saint-Pierre, la plus petite des trois, mais qui abrite quatre-vingt-dix pour cent de la population, Miquelon, et Langlade, ces dernières reliées entre elles par un isthme de sable depuis le 18e siècle. Il compte également plusieurs petites îles et îlots non habités. Avec la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Clipperton, c’est l’un des sept territoires français en Amérique et le seul en Amérique du Nord, dernière parcelle de l’ancienne Nouvelle-France. Nommé Isle Sainct Pierre par Jacques Cartier lors de son passage en juin 1536, Saint-Pierre-et-Miquelon avait d’abord reçu le nom d’archipel des onze mille vierges par José Álvarez Faguendes, navigateur portugais débarqué en 1520, le jour de la Sainte Ursule. L’archipel a successivement été aux mains des Anglais et des Français avant de devenir définitivement français en 1815.

Salpingite : Inflammation aiguë ou chronique de l’une ou des deux trompes utérines. Inflammation de la trompe d’Eustache.

Sarajevo : capitale de la Bosnie-Herzégovine, sur la Miljacka; 400000 habitants (agglomération) [1994]. Centre artisanal (cuir, tapis) et industriel (alimentation, cimenteries). ­ Nombreux monuments de l’époque ottomane. ­ Le 28 juin 1914, l’archiduc héritier d’Autriche François-Ferdinand y fut assassiné; ce meurtre déclencha la Première Guerre mondiale. ­ Les milices serbes hostiles à l’indépendance de la Bosnie-Herzégovine ont assiégé la ville à partir de mai 1992, et de violents combats les ont opposés aux Croates et aux Musulmans.

Sargasse : Algue brune flottante, dont l’accumulation forme, au large des côtes de Floride, une véritable prairie où pondent les anguilles.

Schizoïde : Qui est atteint de schizoïdie : Constitution mentale prédisposant à la schizophrénie, caractérisée notamment par le repli sur soi-même.

Schopenhauer : (Arthur) (Dantzig, 1788 ­ Francfort-sur-le-Main, 1860), philosophe allemand. Dans son princ. ouvrage, le Monde comme volonté et comme représentation (1818), il a élaboré une philosophie de la volonté. Le «vouloir-vivre» sans but ni fin est absurde et se caractérise par la souffrance et l’ennui. Il faut s’en affranchir, en pratiquant une sorte de «quiétisme» de la volonté individuelle: renoncement au plaisir (simple répit négatif), culte de l’art, ascétisme et enfin pitié, fondement de la morale. De la quadruple racine du principe de raison suffisante (1813), Sur la volonté dans la nature (1836), Essai sur le libre arbitre (1839), etc.

Schumann : (Robert) (Zwickau, 1810 ­ Endenich, près de Bonn, 1856), compositeur allemand. En 1840, il épousa Clara Wieck (1819 ­ 1896), qui fut son inspiratrice et la grande interprète de ses pièces pour piano. Dès 1833, Schumann avait ressenti les premiers signes d’une affection cérébrale qui, plus tard, nécessita son internement à l’asile d’Endenich (1854). Musicien romantique, il s’affirma d’abord comme un maître de la musique pour piano, d’une intense poésie: Carnaval (1834-1835), Fantaisie en «ut» (1837), Scènes d’enfants (1838), Kreisleriana (1838). Auteur de lieder (cycles l’Amour et la vie d’une femme, 1840; les Amours du poète, 1840), il excella aussi dans la musique de chambre (trios, quatuors à cordes, quatuor avec piano, quintette). Dans le domaine symphonique, outre ses quatre symphonies, le Concerto pour piano en «la» mineur (1845) et, surtout, les Concertos pour violoncelle (1850) et pour violon (1853) expriment avec intensité son angoisse face à la lente destruction de sa faculté créatrice.

Scissure : Fente naturelle à la surface de certains organes (poumon, foie, cerveau).

Scorbut : n. m. Maladie provoquée par une carence en vitamine C (anémie, hémorragies, troubles gastro-intestinaux, déchaussement des dents, cachexie).

Scories : 1. Résidu solide résultant de la combustion de certaines matières, de la fusion des minerais, de l’affinage de métaux, etc. 2. Scories volcaniques: projections ou produits de surface des coulées de lave. 3. Fig. Partie à éliminer, déchet.

Scrofuleux : Qui a rapport à la scrofule ; qui est atteint de scrofule : Écrouelles.

Scrotum : Enveloppe cutanée des testicules.

Septentrional : Du nord ; qui est situé au nord. Les peuples septentrionaux.

Servan – Schreiber : homme politique français (Paris, 1924). Il fonda, avec Françoise Giroud, l’hebdomadaire L’Express (1953) et fut secrétaire général (1969-1971) du parti radical. Il a écrit notamment le Défi américain (1967) et le Défi mondial (1980).

Singapour : État de l’Asie du Sud-Est formé d’une île principale et de quelques minuscules îlots, situé à la pointe de la péninsule malaise et séparé d’elle par le détroit de Johore; 581 km²; 3,5 millions d’habitants [estimation 1997] (Singapouriens), accroissement naturel: 1,1 % par an [estimation 1997]; capitale Singapour. Nature de l’État: république membre du Commonwealth. Langues officielles: malais, chinois, anglais, tamoul. Monnaie: dollar de Singapour [1998]. Religions: bouddhisme, taoïsme, hindouisme, islam.
Géographie physique et humaine. ­ L’île, dont le centre est occupé par une colline granitique, entourée de terrasses alluviales et de plaines marécageuses, a plus de 90 % de son territoire occupé par les zones urbanisées, les espaces industriels et les infrastructures. La forêt dense originelle, qui correspond à un climat équatorial très humide, a été remplacée par une végétation artificielle: cocotiers, hévéas, arbres fruitiers; un aqueduc venant de Malaisie (Johore) couvre 50 % des besoins en eau de Singapour. La population est composée de Chinois (76,2 %), de Malais et d’Indiens; la croissance démographique est contrôlée.
Économie. ­ Premier port mondial pour le transit, principale place financière internationale de l’Asie du Sud-Est, Singapour reçoit du monde entier des marchandises qu’il redistribue dans toute l’Asie du Sud (produits pétroliers, caoutchouc, textiles, véhicules, riz). L’industrialisation, fondée sur des investissements étrangers (américains, japonais, britanniques), attirés par de larges facilités fiscales, a été très rapide. Elle est remarquable dans les industries de pointe et à haute productivité: produits chimiques et pharmaceutiques, outillage, appareils électriques et électroniques, construction navale, pétrochimie. Le pays connaît même une pénurie de main-d’œuvre et doit exporter son savoir-faire en Malaisie. Le tourisme, actif, est favorisé par un aéroport international.
Histoire. ­ En 1819, sir Stamford Raffles acheta l’île au rajah de Johore pour la Compagnie anglaise des Indes orientales et fonda la ville moderne de Singapour, qui put contrôler le détroit de Malacca. En 1828, Singapour fut rattachée à la colonie britannique des Straits Settlements (les comptoirs anglais de Malaisie). Le port connut un développement considérable et devint, après 1921, une base économique et stratégique de première importance. Les Japonais s’en emparèrent en février 1942. Redevenue britannique en septembre 1945, Singapour accéda à l’indépendance le 3 juin 1959, adhéra à la Fédération de Malaisie en 1963 puis fit sécession en 1965 pour former une république indépendante au sein du Commonwealth. Le président Goh Chok Tong succéda, en 1990, à Lee Kuan Yew qui avait tenu fermement le pouvoir, depuis l’indépendance, avec le Parti d’action du peuple. Membre de l’Asean, Singapour s’affirme comme une des grandes places économiques mondiales, interface entre l’Ouest et l’Orient.

Sisyphe : dans la mythologie grecque , roi de Corinthe, fils d’Éole. Il fut condamné dans les Enfers à rouler éternellement jusqu’au sommet d’une montagne un rocher qui en retombait aussitôt.

Skylab : station orbitale américaine à partir de laquelle de nombr. expériences scientifiques ont été effectuées de 1973 à 1979.

Slow bine : « je slow bine face à la mousson » (Québec Novembre Hôtel) signifie « je traîne »

Snipper : tireur isolé

Sodome : ville de l’ancienne Palestine, sur la mer Morte, célèbre, comme Gomorrhe, par les mœurs dissolues de ses habitants. En butte à la colère divine, elle fut détruite par une pluie de soufre et de feu (Genèse, XIX, 24).

Sonny Boy Williamson : Né à Jackson, Tennessee, le 30 mars 1914, John Lee allait apprendre l’harmonica en autodidacte, à la suite de quoi, avec le guitariste Sleepy John Estes et un certain James « Yank » Rachell à la mandoline, il devait écumer à peu près tout les juke joints du Tennessee et de l’Arkansas. Lorsqu’il s’installa à Chicago en 1934, l’harmoniciste, que l’on surnommait désormais Sonny Boy, possédait déjà son propre style, si bien qu’il devait tout naturellement prendre les chemins des studios, en l’occurrence ceux de Bluebird. De 1937 à 1945, avec Robert Nighthaw puis Big Joe Williams (sur une guitare à neuf cordes), John Lee Sonny Boy Williamson allait enregistrer quelques pur chefs-d’œuvre du blues. Parmi ceux-ci : Good Mornig Little Shoolgirl, qui connaîtra de nombreuses versions dans les années soixante et soixante dix (à noter celle du blueman blanc Johnny Winter), Dealing with the Devil, Décoration Day, Jiving the Blues, Little Girl Blues, Low Down Ways, Mean Old Highway, Stop Breaking Down, Susie Q, Train Fare Blues, Wiskey Headed Blues et You’ve Been Foolin’ ‘Round Downtown. Ses enregistrements comme ses prestations dans les clubs de Chicago, notamment le Club Georgia et le Plantation Club, allaient faire de John Lee Sonny Boy Williamson l’un des bluesmen les plus appréciés du Southside. Hélas, il n’eut guère le temps de savourer son succès ; sauvagement agressé tandis qu’il sortait du Plantation Club, il devait décéder des suites d’une fracture du crâne le 1er juin 1948, puis être enterré à Jackson.

Sorgho : ou sorgo. Graminée originaire de l’Inde, dite aussi gros mil, cultivée pour ses grains et comme fourrage. Le sorgho commun est appelé aussi millet à balais, parce que ses panicules servaient à faire des balais.

Sourate : ou surate. Nom féminin (arabe sūrat, chapitre). Nom donné aux divisions du Coran, qui sont rangées non dans l’ordre chronologique mais d’après leur longueur.

Soyouz : («Union»), famille de lanceurs soviétiques qui, en raison de leur très grande fiabilité, sont utilisés pour les vols spatiaux habités. Ce nom est aussi donné à des vaisseaux spatiaux habités, placés en orbite par le lanceur Soyouz, pour desservir les stations spatiales soviétiques (Saliout puis Mir). Ils comportent un module de descente qui se sépare du vaisseau principal et atterrit en douceur, freiné par des parachutes et des petites rétrofusées.

Spleen : Ennui que rien ne paraît justifier, mélancolie. Avoir le spleen.

Squameux : 1. Formé ou recouvert d’écailles. 2. Caractérisé par la présence de squames.

Staline : (Joseph Vissarionovitch Djougatchvili, dit) (Gori, Géorgie, 1879 ­ Moscou, 1953), homme politique soviétique. Fils d’un cordonnier géorgien, acquis dès 1899 aux idées marxistes, il mena dès lors une intense activité révolutionnaire qui lui valut d’être arrêté et exilé à plusieurs reprises (notam. en Sibérie, de 1913 à la fin de 1916). Son action et ses évasions le firent surnommer Staline («l’Homme d’acier») en 1913. En 1904, il adhéra à la fraction bolchevique du P.O.S.D.R. dirigée par Lénine, qu’il rencontra en 1905 et qui le fit coopter au comité central du parti en 1912. Secrétaire général du parti (1922), il parvint à succéder à Lénine (1924) malgré les jugements défavorables portés sur lui par ce dernier dans son testament politique. Partisan d’une révolution circonscrite à la seule U.R.S.S., d’un fort développement industriel et d’une politique de centralisation, il fit triompher ses thèses contre Trotski (éliminé en 1927, ainsi que Zinoviev) et contre la droite du parti (Boukharine et Rykov, notam., éliminés en 1929). De 1934 à 1938, de grandes «purges» liquidèrent les derniers opposants et le laissèrent maître absolu du pays. Il usa, pour asseoir sa domination, de moyens de terreur (exécutions, procès truqués, déportations massives) et développa un culte de la personnalité sans limites. Il signa avec Hitler un pacte de non-agression (1939), violé par l’attaque allemande de 1941. Staline dirigea une guerre difficile contre l’Allemagne. La victoire finale renforça son prestige et lui permit d’agrandir le territoire soviétique et son aire d’influence: les États proches passèrent rapidement sous le contrôle de l’U.R.S.S. Après le XXe Congrès du P.C.U.S. (1956), nombre des aspects de sa politique furent condamnés (déstalinisation), notam. le culte de sa personnalité. Avec l’arrivée au pouvoir de M. Gorbatchev, l’ensemble de la politique stalinienne fut soumis à la critique.

Staphylome : n. m. Saillie pathologique de la cornée, due en général à une inflammation ou à un traumatisme.

Sternum : n. m. Os plat de la face antérieure du thorax, sur lequel s’articulent les côtes et les clavicules.

Stigmate : 1. Marque durable que laisse une plaie, une maladie : Les stigmates de la petite vérole. 2. Chez les angiospermes, partie supérieure du pistil, qui reçoit le pollen. 3. Orifice respiratoire des trachées chez les insectes, les arachnides. Plaies qui reproduisent celles de Jésus crucifié, chez certains mystiques chrétiens.

Strate : Chacune des couches de matériaux qui constituent un terrain, en partic. un terrain sédimentaire.

Strychnine : n. f. Alcaloïde très toxique extrait de la noix vomique.

Stupre : n. m. Débauche avilissante; luxure.

Suaire : Linceul.

Succube : n. m. Démon qui prendrait la forme d’une femme pour séduire un homme pendant son sommeil.

Sulfure : n. m. Sel de l’acide sulfhydrique. Combinaison de soufre avec un autre élément.

Sumérien : 1. De Sumer. La brillante civilisation sumérienne, élaborée entre 3500 et 2000 av. J.-C., servit de point de départ à celle de l’empire babylonien. 2. Le sumérien: la plus ancienne langue connue, parlée à Sumer.

Sus sur le go : « J’sus sur le go » (Québec November Hôtel) « Je tiens le coup »

Svidrigaïlov Arkadi Ivanovitch : Personnage du roman « Crime et Châtiment » de l’écrivain russe Fiodor Dostoïevski publié en 1866. Cette œuvre est une des plus connues du roman russe et exprime les vues religieuses et existentialistes de Dostoïevski, en insistant sur le thème du salut par la souffrance. Le roman dépeint le meurtre prémédité d’une vieille prêteuse sur gage et de sa sœur cadette par Raskolnikov

Sycomore : Érable à grappes de fleurs jaune verdâtre pendantes. Syn. érable sycomore, faux platane.

Sycophante : 1. Dénonciateur professionnel, à Athènes. 2. Délateur. Homme fourbe.

Synapse : n. f. Zone de contact entre deux cellules nerveuses (neurones). C’est au niveau des synapses qu’est polarisée la conduction de l’influx nerveux.

Systole : n. f. Phase de contraction du cœur. Systole auriculaire, des oreillettes. Systole ventriculaire, des ventricules.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.