Skip to content

M

M comme…

Maelström : 1. Violent tourbillon marin. 2. Tourbillon : Il a été emporté dans le maelström de la Révolution.

Magma : 1. Matière pâteuse qui reste après l’expression des parties les plus fluides d’un mélange quelconque. Bouillie pâteuse. 2. Mélange pâteux, plus ou moins fluide, de matières minérales en fusion, provenant des zones profondes de la Terre, où les roches sont soumises à des pressions et à des températures très élevées. Les laves sont des magmas. Lorsqu’il arrive à la surface du globe et se refroidit, le magma donne naissance, en se solidifiant, aux roches volcaniques. 3. Fig. Mélange confus, désordonné. Un magma de notions mal assimilées.

Mahomet : Mahomet ou Mohammed (en ar. Mu·ammad, «le Loué»), dit le Prophète (La Mecque, v. 570 ­ Médine, 632), prophète de l’islam. Orphelin dès sa naissance, Mahomet fut élevé par un oncle et assez tôt chargé de la garde des troupeaux. Plus tard, il entra au service d’une riche veuve, Khadidjah. Il accompagna ses caravanes en Syrie, et elle l’associa à ses affaires puis l’épousa. Ils eurent sept enfants: trois fils, qui ne vécurent pas, et quatre filles; la plus jeune, Fatima, épousera Ali, cousin de Mahomet, et assurera la descendance du Prophète. La Mecque, cité caravanière, était le lieu d’un pèlerinage polythéiste; cependant, l’existence d’un courant monothéiste y est attestée. Mahomet avait pris l’habitude de méditations solitaires dans une grotte du mont Hira; c’est là, par des songes d’abord, par des visions ensuite, qu’il eut, par l’intermédiaire de l’archange Gabriel, la révélation de la mission dont Dieu l’investissait (V. Coran). Son entourage reçut son message et l’encouragea; les riches commerçants de La Mecque repoussèrent une doctrine qui ruinait leurs intérêts, tandis que les humbles formèrent un groupe d’adeptes. En 619, ayant perdu deux fidèles alliés, Khadidjah et son oncle Abu Talib, Mahomet dut chercher refuge hors de La Mecque, où il s’opposait désormais à son oncle paternel Abu Lahab. Des contacts furent pris avec des tribus de la ville de Yathrib, palmeraie au N.-O. de La Mecque, qui cherchaient un médiateur. Mahomet y émigra avec ses partisans en 622. Cette émigration (hidjra, «hégire») est le point de départ de l’ère musulmane, et Yathrib prit le nom de Al-Madinat an-Nabi (la «ville du Prophète»: Médine). Le Prophète organisa à Médine la communauté musulmane (umma), formée de deux catégories égales d’adeptes: les Muhadjirun, émigrés mecquois, et les Ansar, disciples de Médine. Ranimant la foi monothéiste d’Abraham (Ibrahim), Mahomet donna des racines purement arabes à l’organisation culturelle et liturgique (qu’il précisa au fil des années). Victoires et défaites militaires alternèrent contre les Mecquois, qui conclurent avec Mahomet un pacte (628) permettant le pèlerinage et stipulant une trêve de dix ans. En 630, les Mecquois ayant rompu la trêve, le Prophète s’empara de leur ville, détruisit les idoles, décréta une amnistie générale, puis retourna à Médine. Les derniers adversaires se rallièrent; vers 632, toute l’Arabie était pratiquement islamisée. Mahomet fit le pèlerinage (dit «de l’Adieu») à La Mecque et en codifia les rites (·adj); au retour, il tomba malade et mourut le 8 juin 632.

Mamba : Gros serpent d’Afrique noire, très venimeux.

Manco Cápac Ier : (XIe siècle), fondateur légendaire de l’Empire inca.

Mandala : (mot sanskr., cercle). Dans le bouddhisme du Grand Véhicule et dans le tantrisme, diagramme géométrique dont les couleurs symboliques, les enceintes concentriques, etc., figurent l’univers et servent de support à la méditation.

Manganèse : Métal de densité 7,2 ; élément (Mn) de numéro atomique 25, de masse atomique 54,93.

Mangouste : n. f. Petit mammifère carnivore d’Asie et d’Afrique (genres Herpestes et voisins, fam. viverridés) à pelage brun, grand destructeur de serpents.

Mangrove : Ecosystème incluant un groupement de végétaux principalement ligneux spécifique, ne se développant que dans la zone de balancement des marées appelée estran des côtes basses des régions tropicales. On trouve aussi des marais à mangroves à l’embouchure de certains fleuves. Ces milieux particuliers procurent des ressources importantes (forestières et halieutiques) pour les populations vivant sur ces côtes. Les mangroves sont parmi les écosystèmes les plus productifs en biomasse de notre planète. Les espèces ligneuses les plus notables sont les palétuviers avec leurs pneumatophores et leurs racines-échasses. La dégradation rapide de certaines mangroves, dans le monde entier, est devenue préoccupante parce qu’elles constituent des stabilisateurs efficaces pour certaines zones côtières fragiles qui sont maintenant menacées, et parce qu’elles contribuent à la résilience écologique des écosystèmes après les cyclones et tsunamis et face aux effets du dérèglement climatique, incluant la montée des océans.

Marijane : marihuana [maRiRwana] ou marijuana [maRiana] n. f. Stupéfiant préparé à partir de jeunes inflorescences femelles desséchées du chanvre indien (Cannabis sativa). Cigarette de marihuana

Marseille : chef – lieu du département des Bouches-du-Rhône et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 3e ville de France et 1er port de la Méditerranée; métropole d’équilibre (incluant Aix-en-Provence et Fos); 807726 hab., env. 1231000 hab. pour l’aggl. Aéroport Marignane. Le trafic lourd, constitué en grande partie de pétrole, s’est reporté vers l’étang de Berre et Fos, ainsi que les industr. de base (pétrochimie, sidérurgie). La ville de Marseille a des industr. diversifiées (alimentation, métallurgie, chimie, réparations navales, presse, etc.), mais connaît des problèmes d’emploi. Un métro y a été inauguré en 1978. Le centre commercial « Grand Littoral », à Saint-André, a ouvert en 1996 (avec 140000 m2 de surface et 200 boutiques, il est l’un des plus grands de France). ­ Archevêché. Univ. Égl. romane St-Laurent. Égl. St-Ferréol (en partie du XVe s.). Égl. St-Victor (parties des XIIe et XIIIe s.). Fort St-Jean (XVIIe s., tour du XVe) et fort St-Nicolas (XVIIe s.). Basilique N.-D.-de-la-Garde (consacrée en 1864). Musées. (V. aussi If.) ­ La ville (Massalia) fut fondée par une colonie phocéenne au VIe s. av. J.-C. Port florissant jusqu’à la conquête des Gaules (49 av. J.-C.), elle fut à nouveau très prospère au temps des croisades (port de voyageurs et de comm. avec le Levant), déclina ensuite et retrouva sa puissance au XIXe s., surtout après l’ouverture du canal de Suez (1869).

Mein Kampf : «Mon combat», ouvrage de Hitler (1925), qui, emprisonné (1924), dicta à Rudolf Hess des fragments mis en forme par la suite: le malheur de l’Allemagne est principalement dû aux Juifs; de grands Aryens blonds dirigés par un Führer (chef), la force, la guerre rétabliront dans ses droits une nation élargie (Grande Allemagne). Fondant le national-socialisme (nazisme), cet ouvrage reprend les thèmes développés par des théoriciens allemands de l’État (Fichte, Hegel), par les pangermanistes et par des théoriciens racistes tels que Gobineau.

Meine Kleine Mutter mehr licht ! : Ma petite Mère, plus de lumière !

Mélusine : personnage fabuleux, fille d’une fée, qui pouvait se métamorphoser partiellement en serpent. Les romans de chevalerie et les légendes du Poitou font d’elle l’aïeule et la protectrice de la maison de Lusignan.

Mendès – France : (Pierre) (Paris, 1907 ­ id., 1982), homme politique français. Député radical-socialiste à partir de 1932, il fut membre du gouvernement du Front populaire en mars 1938 (second cabinet Blum). Résistant, combattant dans les Forces aériennes françaises libres, membre du Comité français de libération nationale (dont il démissionne en avril 1945), député en 1946, il fut président du Conseil (1954-1955) et signataire, à ce titre, des accords de Genève qui mirent fin à la guerre d’Indochine (juillet 1954). Il fut l’un des fondateurs du Front républicain, qui remporta de nombreux sièges aux élections législatives de 1956. Hostile à la Constitution de 1958, il demeura un adversaire intransigeant du gaullisme et apporta, dans les années 70, son soutien à l’union de la gauche. Il se retira en 1973.

Mère de vinaigre : Pellicule fine et translucide qui se fripe au moindre contact. Petite à petit, ce film s’épaissit et ressemble à une masse visqueuse constituée par la prolifération des ferments acétiques. La mère surnage à la surface du récipient, elle s’adapte à la forme du contenant dans lequel elle vit. Au départ très fine, elle s’épaissit jusqu’à devenir une peau épaisse, gélatineuse et ferme, parfois de plusieurs centimètres.

Méridien ( ne ) : (lat. meridianus, de meridies, midi). méridien n.m. 1. Lieu des points ayant même longitude, à la surface de la Terre ou d’un astre quelconque. 2. En un lieu donné, plan défini par la verticale locale et l’axe de rotation de la Terre. (On dit aussi plan méridien.)
Astronomie – Demi-grand cercle de la sphère céleste limité aux pôles et passant par le zénith d’un lieu.
Géographie – Méridien origine ou premier méridien, méridien par rapport auquel on compte les longitudes. (Le méridien origine international passe par l’ancien observatoire de Greenwich, à 2º 20 14« ; à l’ouest de celui de Paris.)
Géophysique – Méridien magnétique, plan vertical contenant la direction du champ magnétique terrestre.
méridienne n.f. 1. Chaîne de triangulation géodésique orientée suivant un méridien. 2. Section d’une surface de révolution par un plan passant par l’axe de cette surface.

Mers el-Kébir : aujourd’hui El-Marsa El-Kebir – Port d’Algérie (wilaya d’Oran), dans une rade abritée. Population : 14 167 hab. (recensement de 1998). Base navale militaire. Chantiers navals. Ancien port romain, musulman à partir du XIIe s., important arsenal maritime, il fut occupé par les Espagnols de 1505 à 1792. Le 3 juillet 1940, l’escadre de l’amiral Gensoul, ayant refusé l’ultimatum anglais de désarmer ou de continuer la lutte contre l’Allemagne, y fut bombardée par la Royal Navy ; 1 300 marins y périrent. Après 1945, Mers-el-Kébir devint une grande base française. Concédée pour 15 ans à la France par les accords d’Évian (1962), elle fut cependant transférée à l’Algérie en 1967.

Métalloïde : 1. Non-métal. 2. Élément intermédiaire entre un métal et un non-métal. Syn. semi-métal.

Mexico : capitale du Mexique (district fédéral), sur le plateau central (Anáhuac), à 2260 mètres d’altitude; 17,5 millions d’habitants (agglomération) [1994]. Important foyer culturel. Premier centre industriel et commercial du pays: sidérurgie, constructions mécaniques (automobiles), industries chimique, textile, alimentaire, etc. ­ Archevêché. Université. Cathédrale baroque (XVIe-XVIIIe siècle). Palais national (XVIe siècle, remanié au XIXe siècle). Cité universitaire (1950-1955). Musées. Siège des XVIes jeux Olympiques (1968). ­ Depuis quelques décennies, sa forte croissance démographique a engendré un important prolétariat urbain. ­ Fondée en 1325 par les Aztèques, conquise par H. Cortés en 1521, la ville (alors nommée Tenochtitlán) fut rasée et reconstruite; résidence du vice-roi de la Nouvelle-Espagne, elle devint la capitale du Mexique en 1824. En septembre 1985, un séisme de magnitude 8,2 (échelle de Richter) a ravagé la ville.

Microprocesseur : Ensemble de circuits intégrés constituant notam., sous un très faible volume, l’unité centrale d’un micro-ordinateur.

Moïse : (en hébr. Mosché) (XIIIe s. av. J.-C.), prophète et législateur d’Israël, connu essentiellement par les cinq livres de la Bible (Pentateuque). Fils de parents hébreux, il serait né sous le règne de Ramsès II (1301 à 1235 env.), en Égypte. Après avoir échappé providentiellement à l’extermination des nouveau-nés mâles hébreux de ce pays (légende du berceau d’osier abandonné sur le Nil), il est élevé à la cour du pharaon qui persécute son peuple. Le meurtre d’un fonctionnaire égyptien le contraint à se réfugier dans le désert du Sinaï, où Yahvé lui apparaît sous la forme d’un buisson ardent et lui enjoint de conduire hors d’Égypte les tribus hébraïques captives. Il dirige alors les Hébreux vers le pays de Canaan, leur fait traverser la mer Rouge, dont les eaux se sont ouvertes, reçoit de Dieu les Tables de la Loi (V. Torah) ou Dix Commandements ou Décalogue. Cette Loi est d’une grande originalité, car elle affirme l’existence d’un Dieu unique. Moïse est le constructeur de l’arche d’Alliance, symbole de la présence de Yahvé parmi le peuple élu (le peuple juif). Il est dit que Dieu ne lui accorda pas, comme à toute la génération qui avait vécu en Égypte, le droit d’entrer en Terre promise, mais lui permit de la contempler du haut du mont Nebo, où il mourut.

Moleskine : Toile cirée imitant le grain du cuir.

Moloch : ou Molk (en hébr. Melek, «roi»), nom par lequel l’Ancien Testament désigne, à tort, une divinité cananéenne à laquelle auraient été offerts des sacrifices d’enfants. On voit plutôt dans le Molk le sacrifice lui-même, au cours duquel de jeunes enfants étaient égorgés et brûlés comme offrandes, en pays cananéen et dans les territoires carthaginois.

Mormon : Membre d’un mouvement religieux («Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours») fondé aux États-Unis à partir de 1830, dont la doctrine repose sur l’Ancien Testament mêlé d’emprunts à diverses religions (partic. au judaïsme). Les mormons (plus de 5 millions) constituent l’une des communautés les plus riches des É.-U. La foi mormone.

Morue Joyeuse : A Saint Pierre & Miquelon, bar fréquenté par Al Capone pendant la prohibition

Mozambique : (République du) (República de Moçambique), État d’Afrique orientale, sur l’océan Indien (canal de Mozambique); 783050 km²; 18,6 millions d’habitants (accroissement naturel: 2,6 % par an) [estimation 1998]; capitale Maputo (ancien Lourenço Marques). Nature de l’État: république populaire. Langue officielle: portugais. Monnaie: métical [1999]. Population: Bantous majoritaires. Religions: animisme (60,2 %), christianisme (29,8 %), islam sunnite (10 %) [1995].
Géographie physique, humaine et économique. ­ Étiré en latitude, le Mozambique comprend une plaine littorale (45% de la superficie du pays), bordée de mangrove, inhospitalière au centre mais qui groupe l’essentiel de la population du pays. On trouve ensuite des plateaux de moyenne altitude (200 à 600 m), que dominent de hauts plateaux (600 à 1000 m), ces hauteurs étant surtout développées au nord-est. Au climat, tropical assez humide, correspond la savane en plaine et la forêt claire sur les versants (jusqu’à 600 m d’altitude). Les fleuves, bien alimentés, ont un important potentiel hydraulique. Malgré une forte mortalité, la croissance démographique est importante. La population, rurale à 71,8 %, vit surtout de l’agriculture: productions vivrières (maïs, manioc, sorgho), cultures d’exportation (thé, coton, canne à sucre, noix de cajou). Les ressources du sous-sol sont notables (charbon, fer, or, gaz), mais peu exploitées et l’industrie se limite à quelques productions textiles et agro-alimentaires. L’économie, désorganisée par le départ des Portugais et la collectivisation, affectée par des calamités successives (sécheresses, inondations) et la guerre civile (sabotages qui ont, par exemple, interrompu les livraisons d’électricité à l’Afrique du Sud de 1981 à 1990), est en situation très critique. Le Mozambique fait partie des pays les moins avancés (P.M.A.), c’est l’un des plus pauvres du monde, il ne survit que grâce à l’aide internationale.
Histoire. ­ À la fin du XVe siècle, les Portugais s’installèrent sur les côtes, connues des commerçants arabes depuis le Xe siècle. L’intérieur ne fut définitivement conquis qu’en 1917. Province portugaise d’outre-mer en 1951, le Mozambique acquit son indépendance en 1975, après une guérilla menée dès 1962 par le Frelimo (Front de libération du Mozambique) d’Eduardo Mondlane, puis de Samora Machel, qui, après la «révolution des Œillets» (avril 1974), négocia avec la junte de Lisbonne. L’orientation socialiste du Frelimo suscita, à partir de 1979, une rébellion dirigée par la Renamo (Resistencia Nacional Mocambicana) et appuyée par l’Afrique du Sud. Après la mort accidentelle de Samora Machel (1986), Joaquim Chissano lui succèda. Dès lors, la rupture avec le socialisme fut sanctionnée par l’adoption d’une Constitution pluraliste (novembre 1990); des pourparlers furent engagés en 1990 avec le mouvement rebelle de la Renamo; ils aboutirent aux accords de Rome (1992) et permirent la mise en place des premières structures pour la reconstruction du pays. Joaquim Alberto Chissano fut réélu à la présidence de la République en 1994.

Mozart (Wolfgang Amadeus) : (Salzbourg, 1756 ­ Vienne, 1791), compositeur autrichien. Son génie émerveille par sa précocité (dès l’âge de six ans, il composait des pièces pour clavecin et improvisait) et sa variété. En proie, la plupart du temps, à de graves soucis matériels, il s’épuisa rapidement dans un labeur acharné et mourut dans un état voisin de la misère. Pour le théâtre: l’Enlèvement au sérail (1782), les Noces de Figaro (1786), Don Giovanni (1787), Cosi fan tutte (1790), la Flûte enchantée (1791), œuvres maîtresses dans l’histoire de l’opéra; pour l’église: messes, dont la Messe solennelle en ut mineur, K427 (1783), motets, Kyrie, K 341, vêpres, et le célèbre Requiem (1791); symphonies (les nos 40, en sol mineur, et 41, dite «Jupiter», comptant parmi ses chefs-d’œuvre); concertos pour violon, piano, etc.; musique de chambre: sonates pour piano, trios, quatuors à cordes, quintettes à cordes, etc. Mozart est à la charnière de deux époques: dépassant tous ses prédécesseurs, à l’exception de Bach, qu’il égale souvent dans la polyphonie, il annonce le romantisme musical.

Muddy Waters : (1915-1983). De son vrai nom McKinley Morganfield, il est né à Rolling Fork (Mississipi). En 1943, il adopte son nom de scène et part pour Chicago où il se produit dans les bars et fréquente Sonny Boy Williamson et Big Bill Bronzy. Une voix pleine d’émotion et l’emploi du bottleneck sur sa guitare électrique caractérise le style de Muddy Waters. En 1951, il fonde son groupe et se produit dans les festivals de musique folk et jazz à la fin des années 1950 et continuera de jouer et d’enregistrer jusqu’à sa mort.

Mutant : 1. Être vivant qui subit ou qui a subi une ou plusieurs mutations. adj. Qui a subi une mutation. Type mutant. 2. Personnage de science-fiction qui subit une mutation.

Mycose : n. f Affection due à un champignon parasite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.